Les Bonhommes de Mercurochrome

Ce matin je me suis brûlé le pouce. Quand on se fait mal, à part la douleur, on est traversé par un sentiment de tristesse. En tous cas c’est le cas pour moi. Ma chienne Mina a confondu ma main avec un bout de bois mort hier et a mordu dans le tas. Ça m’a fait mal, et un éclair de tristesse m’a traversé. Sans compter que, loin d’être déstabilisée par mon ¨Kai¨ aigu — cri à pousser quand votre chiot mord, dixit les meilleurs comportementalistes canins de Londres — Mina a continué à ronger son bout de bois avec un plaisir non dissimulé. Ce dont j’aurais eu besoin sur le moment, c’était d’un câlin et d’un mot d’empathie. Allez expliquer cela à un chiot de huit mois!

Quand j’étais petite c’était pareil: un bobo suivi d’un câlin et d’attention était garanti de guérir rapidement et sans heurts. Mon père connaissait la formule.

Lorsque l’on se blessait, mon frère ou moi, il nous emmenait direct à la salle de bain et nous faisait assoir sur la baignoire. A ce moment-là le deuxième de nous — le non blessé — avait généralement rappliqué fissa parce qu’il n’était pas question qu’un Bonhomme de Mercurochrome se fasse tailler le portrait sans cérémonie ni témoins. On se retrouvait là, tous les trois dans la salle de bain carrelée de vert pastel. Le frère et la sœur à attendre le début de la cérémonie, notre père à la préparer. Cela commençait dans l’armoire à pharmacie, placée en hauteur et dotée d’un système de protection enfants, d’où il extrayait le Mercurochrome. Il se tournait ensuite vers l’étagère au-dessus du lavabo et se saisissait des cotons tiges, nécessaires à la création qui allait suivre. Pendant ce temps mon frère et moi attendions avec un rien de déférence. L’impatience de l’un croissait avec la question de savoir la tête qu’aurait son Bonhomme ce jour-là alors que l’autre devisait un plan pour vite se faire un bobo, histoire de se faire aussi tatouer dans la foulée.

Après avoir rassemblé ses pinceaux et couleur, notre père se tournait enfin vers nous pour commencer son œuvre. Dois-je préciser qu’à l’époque, le désinfectant était d’une teinte rouge-orangée et piquait quand on l’appliquait. Le Bonhomme avait le double avantage d’offrir l’attention tant espérée ainsi que de distraire du léger picotement — ou moins léger suivant la taille de la plaie — qu’engendrait le produit.

Le dessin en soi ne prenait que quelques secondes et la structure était toujours identique: deux points pour les yeux, un nez en ¨L¨ et un demi cercle juste en dessous pour signifier un sourire. Quand papa avait le temps et l’inspiration, il ajoutait des oreilles, trois cheveux sur la tête et parfois même des sourcils, autant de traits qui ne manquaient jamais de nous faire pouffer de rire, mon frère et moi. Quelle que soit la taille de la plaie, la cérémonie du Bonhomme de Mercurochrome l’emportait toujours sur les picotements, la douleur et l’éclair de tristesse.

Une fois l’œuvre achevée, le ou la grande blessée sortait de la salle de bain avec un air invariablement triomphant, son sourire égalant largement celui du Bonhomme de Mercurochrome. Quand il avait de la chance, celui de nous qui n’était pas blessé repartait lui aussi avec un sourire, sur le corps, le coeur et les lèvres.

Depuis cette époque on a inventé le désinfectant transparent qui ne pique pas et l’autre n’existe probablement plus. Dommage. Sinon j’aurais été tentée d’enseigner à Mina l’art des Bonhommes de Mercurochrome. A défaut je me concentre sur l’apprentissage de la différence entre une main et un bout de bois mort.

Image: https://pixabay.com/en/breakfast-food-pancakes-maple-syrup-699130/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s