Un plumage d’écrivain

J’ai loupé un délai et c’est fâcheux. C’était un concours où je voulais envoyer mon guide pratique Matérialiste-Minimaliste. C’était le 15 octobre. En même temps que c’est fâcheux, cela n’a aucune conséquence réelle que celle de m’agacer: personne dans le comité n’attendait mon texte, personne sur la planète à l’exception de quelques membres de ma …

À Rome j’ai vu…

Michel-Ange, incarné sur une scène de théâtre, décliner la demande du pape Jules II de peindre les fresques de la Chapelle Sixtine. Michel-Ange était sculpteur, pas peintre. Des touristes déambuler, yeux rivés sur leur téléphone. Des romains déambuler, yeux rivés sur leur téléphone. Des touristes perdus. Des romains perdus. Des romains exaspérés de tous ces …

Option B

Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai été aussi mal, que je me suis sentie aussi nulle, monstrueuse, conne, stupide, et je m’arrête là par souci d’économie. Pour vous autant que pour moi. Pourtant je n’ai rien fait que nommer ce qui est déjà autour de moi. Que d’essayer de trouver …

Et disparaître

Depuis toujours chez nous on compte les framboises, et le reste. Tout doit être pesé balisé égal, sinon gare. Si bien que de l'oeuf ou de la poule je ne sais pas trop… Petit tu lui boxais le ventre. Une fois née, tu me faisais des câlins à me dévisser la tête. ¨C’est mignon¨ disaient …

Aimer

À Diane de Man Aimer et sentir que sa vie n’aurait aucun sens sans l’autre. Le penser. Et puis tout au fond soupçonner que ce n’est pas le cas. Avoir raison. Vouloir l’autre tout pour soi. Apprendre à le partager. Prendre plaisir à voir son oiseau du paradis s’envoler, avec toujours au coeur une pointe …

Créer

Jouer au sioux avec son angle, son point de vue, ce que l’on cherche à dire au juste. Lancer une battue quotidienne en solitaire pour le débusquer. Chaque jour rentrer bredouille. Le trouver un beau jour juste là, blotti en boule au coin du feu dans nos pénates. Était-il là depuis le début? Vient-il d …

Le retour

Je pousse la porte de la vieille boutique. Le parquet craquèle sous mes pas et la porte grince comme je la referme. Je me présente devant le comptoir en bois et attends un instant. Un vieil homme émerge de l’arrière boutique dans un rythme lent. Du rythme des collectionneurs expérimentés qui savent que tant qu’ils …